Médiation intra entreprise

Climat social

Le climat social est un indicateur qui permet de mesurer la bonne santé sociale et humaine d’une entreprise. Un bon climat de travail est un facteur déterminant de motivation des salariés, c’est un atout pour la qualité de vie au travail et la productivité. En revanche, un mauvais climat social a un réel impact sur la performance de l’entreprise. Selon une étude réalisée par l’institut OpinionWay pour Monster, plus de 40% des salariés envisageraient de changer d’emploi en cas de mauvaise ambiance au travail.

Quelles sont les conséquences d’un climat social délétère ? Conflit, absentéisme, turn-over… sont des symptômes d’une dégradation du climat social.

Risques psyco sociaux

À plusieurs reprises, la Cour de cassation s’est ainsi prononcée sur le respect par l’employeur de ses obligations de préventions des risques psychosociaux, et notamment, lorsque ce dernier recourt à un processus de médiation.

Ainsi, dans un cas, la Cour de cassation a estimé que l’employeur avait satisfait à ses obligations en matière de prévention des risques psycho sociaux :

« La cour d’appel, qui n’était pas tenue de s’expliquer sur les éléments qu’elle décidait d’écarter, a relevé, par motifs propres et adoptés, que l’employeur justifiait avoir tout mis en œuvre pour que le conflit personnel de Mme X… avec une autre salariée puisse se résoudre au mieux des intérêts de l’intéressée, en adoptant des mesures telles que la saisine du médecin du travail et du comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail et en prenant la décision au cours d’une réunion de ce comité de confier une médiation à un organisme extérieur; qu’elle a pu en déduire que l’employeur n’avait pas manqué à son obligation de sécurité » (Soc. 3 déc. 2014, n° 13-18.743)1.

A contrario, lorsque l’employeur refuse de mettre en place une médiation la Cour de cassation n’hésite à prononcer une  condamnation :

« L’employeur, qui a laissé s’installer une situation de conflit sans y apporter aucun remède, a manqué à ses obligations contractuelles » (Soc., 17 oct. 2012, n° 11-18.208, rejet, D. 2013. 1026, obs. P. Lokiec et J. Porta ).

Épuisement physique

Le burn out apparaît quand le travailleur ressent un écart trop important entre ses attentes, la représentation qu’il se fait de son métier et la réalité de son travail.
Concrètement, face à des situations de stress professionnel chronique, la personne en burn out ne parvient plus à faire face.

Le burn out n’est pas une maladie mentale. C’est un ensemble de symptômes (syndrome) résultant de la dégradation du rapport subjectif au travail.

Le burn out ou épuisement professionnel a été initialement observé chez les soignants.

Si ce groupe professionnel reste particulièrement exposé, on sait désormais que le burn out peut concerner tous les métiers qui demandent un engagement professionnel intense.
Il frappe autant les femmes que les hommes et se situe en 2e position dans les affections d’origine professionnelle.